*
Mythes, tragédies.

Bien évidemment, les penseurs grecs ne sont pas coupés du contexte historique et culturel de leur époque. Si le chapitrage segmente, la réalité fusionne. Les mythes, les arts et la philosophie naissante forment un tout. Il faut donc « scanner » ces deux autres composants essentiels du monde grecque pour comprendre l’importance de la violence dans la pensée grecque, une des deux matrices sapientielles de la civilisation occidentale.

Lire la suite dans le dossier Philosophie ici